J’ai cousu la veste Dressed de Deer and Doe


Blog, Je couds / vendredi, janvier 8th, 2021

La veste du livre Dressed de Deer and Doe… on l’aime ou on la déteste ! Ma première impression, quand j’ai reçu le livre, c’était « mais … pourquoi ? ». Je lui trouvais un potentiel hyper-mémérisant, ultra robe de chambre, bref, je n’ai pas compris.

la veste Dressed de Deer and Doe
modèle de présentation

Et puis l’hiver est arrivé. L’hiver, dans mon atelier, c’est un peu comme si je me transformais en glaçon. Imaginez que le soleil ne rentre pas, malgré ma baie vitrée, que la pièce n’est pas isolée (c’est un ancien garage), qu’elle est située à la croisée de la rue exposée à l’Est et du cellier exposé Nord qui ne voit jamais le soleil et est très humide et froid. Et je n’y ai qu’un petit chauffage qui a bien du mal à amener la température la plus confortable pour travailler.

Je ne vous dis pas tout cela pour me plaindre, juste pour vous dire que donc, cet hiver, la nécessité d’une veste pour travailler à la maison a fait loi, et que naturellement j’ai regardé dans mon stock de patrons pour voir ce que j’y avais.

Je ne vais pas vous mentir : la promesse de coudre cette veste rapidement a emporté tous les suffrages ! (sa concurrente la plus sérieuse était Pekka de Ready to Sew, mais je n’avais pas envie d’une veste qui restait ouverte).
Restait la question du tissu… mais laissez-moi d’abord vous parler du patron de la veste Dressed de Deer and Doe.

Le patron de la veste Dressed de Deer and Doe

Les données techniques du modèle de veste Dressed

La patron de la veste Dressed de Deer and Doe est disponible dans le livre papier ou l’ebook éponyme de la marque. Il n’est pas vendu seul ; à titre indicatif, le livre coûte 28 euros, et l’ebook 22 euros. Les patrons issus du livre sont téléchargeables en .pdf grâce à un code fourni dans l’ouvrage.

La veste Dressed est un modèle cintré, ceinturé, en deux longueurs possibles : genoux et chevilles. Dotée d’un col, elle dispose en outre de 2 grandes poches.

le dessin technique de la veste dressed de Deer and Doe

Les tissus conseillés sont variés, tout dépend de ce que vous voulez faire : une veste d’extérieur ? d’intérieur ? Dans ce dernier cas, je ne saurais que trop vous recommander de lire l’article dédié de la marque sur cette veste. En tout cas, c’est un modèle conçu pour du chaîne-et-trame.

La veste Dressed n’est pas doublée. C’est un élément important à prendre en compte selon l’usage que vous allez en faire et la saison pour laquelle vous coudrez le patron.

Le niveau requis pour coudre la veste Dressed

Je n’ai eu aucune difficulté à coudre ce modèle, si ce n’est par rapport à mon choix de tissu. La promesse d’une cousette rapide est tenue, et franchement c’est top !

Je pense que c’est un excellent modèle pour une première veste pour débutante. Comme d’habitude avec Deer & Doe, tout s’emboîte parfaitement. La difficulté pourra éventuellement venir de votre tissu. Une viscose fuyante, pour une veste d’été, sera plus facile à coudre en étant amidonnée ; un lainage classique créera des épaisseurs qui nécessiteront un allongement de points et plus de patience. Quant à un nid d’abeille, pour une version peignoir, avec un bon repassage il se coudra tout seul !

Le tissu que j’ai choisi pour ma veste Dressed de Deer and Doe

Adapter le choix du tissu à l’usage de la veste Dressed (et pas l’inverse)

J’ai beaucoup tergiversé pour choisir le tissu de ma veste Dressed. Je voulais une veste d’intérieur chaude, et dans l’idéal je souhaitais un lainage léger, et doux. Mais mes finances ne me permettaient pas de prendre ce que je préfère, à savoir des matières naturelles. En effet, le métrage étant important (3,20m pour la longueur genou), cela nécessite un budget important si on veut des matières de qualité.

J’ai profité d’une virée dans mon Tissus Choc local pour regarder ce qui était proposé. J’ai craqué pour un « lainage » 100% synthétique à bouclettes. Ce tissu est super doux (comme son prix) et très agréable à porter : l’envers n’est pas rugueux et n’accroche pas. Ma conscience écologique n’est évidemment pas hyper tranquille, mais ce tissu est une exception au milieu de mon stock…

Adapter la couleur à la réalité de ma vie (et pas qu’à mes envies)

Mon regard s’est d’abord porté sur le coloris blanc, mais après quelques secondes de réflexion, j’ai laissé tomber l’idée. En effet, je voulais porter cette veste à l’intérieur et faire avec beaucoup d’activités comme la cuisine, la couture, les jeux avec les enfants et je n’ai aucune envie de devoir la laver très souvent. Le coloris bordeaux, une valeur sûre pour moi, un peu brillant, l’a emporté. J’ai été raisonnable ^^.

veste Dressed de Deer and Doe, portée dans un paysage neigeux !
veste du livre Dressed Deer and Doe, blouse du même ouvrage, jean Almé Paris, ceinture artisanale, bonnet Gabz, boots de neige

La couture de ma veste Dressed de Deer and Doe

Une couture de veste rapide !

Comme je vous ai dit plus haut, la couture de la veste Dressed ne m’a pris que peu de temps !

J’ai assemblé le .pdf, un soir, et je l’ai découpé en incluant les modifications liées à ma morphologie, à savoir :
– 46 aux épaules,
– 48 des emmanchures à la taille
– 50 de la taille au bas.

Le lendemain, je découpais le tissu avec l’aide de ma fille (ce qui m’a valu une déconvenue ; je me suis mélangé les pinceaux entre les pièces du col et la ceinture).

Et le surlendemain, en une après-midi, le tout était assemblé.

Dehors avec ma veste Dressed Deer&Doe, avec de la neige dessus !
veste du livre Dressed Deer and Doe – oups ! y’a de la neige dessus !

Quelles sont les difficultés pour coudre la veste Dressed ?

La seule difficulté que j’ai eu (à part m’être emmêlée dans les pièces), fut liée à mon tissu. Il est épais, et le repasser ne servait à rien. J’ai un peu bataillé avec les aiguilles pour maintenir le col en place par exemple. Mais le plus dur fut de coudre les passants de la ceinture sur la veste. C’était vraiment compliqué à maintenir ; si j’avais été patiente je les aurais cousus à la main.

En parlant des aiguilles, je ne saurais que trop vous conseiller des aiguilles à tête très colorées pour ce genre de tissu, pour épingler les pièces entre elles. Dans les bouclettes, elles ont tendance à se perdre. Résultat, après 3 semaines de portage intensif, je viens de retrouver une aiguille plantée dans mon col ^^ (véridique, je l’ai trouvée à midi !).

Adapter le modèle de la veste Dressed à ma stature

Je mesure 1,55m. Or, la stature de base de Deer and Doe est 1,68m. Si ces 13cm sont évidemment répartis sur tout le corps, j’avais du mal à savoir à l’avance exactement combien je devrais enlever au bas des pièces devant, dos et manche pour que cela m’aille (pour ma part, je voulais que le modèle soit au-dessus des genoux, voire mi-cuisse).

Veste Dressed de Deer and Doe, une belle ampleur
veste du livre Dressed Deer and Doe

J’ai donc préféré coudre des devants, dos et manches (sans le col) et faire un essayage avant de valider une longueur idéale (et j’ai bien fait !).

De même, pour positionner les passants de ceinture, j’ai préféré porter la veste avant de choisir la hauteur. Ainsi, ma veste est (presque) sur-mesure ! J’apprécie vraiment que la ceinture se positionne bien du premier coup, et que les manches soient pile comme j’aime (ah ! la magie de la couture !).

Le seul défaut est que le tissu étant glissant, la ceinture une fois nouée ne tient pas en place (avec un seul noeud). C’est dommage mais pas très grave.

Pensez aussi à adapter éventuellement la hauteur des poches, selon votre stature !

Le bilan de ma couture de la veste Dressed de Deer and Doe

Un essai concluant

Depuis que je l’ai cousue, je porte cette veste tous les jours ! Elle ne m’a pas quittée des vacances (je l’ai même portée à Noël avec ma tenue de fête !). Elle est agréable, chaude, et je ne transpire pas dedans. j’y suis à l’aise même avec un gros pull dessous, et je la porte même en extérieur.

Niveau style, elle s’accorde avec une grande partie de ma garde-robe hivernale. Le seul truc qui ne va pas avec, c’est mon pull Kingston Tunic rose !
D’autre part, j’assume parfaitement le côté cosy de cette pièce. Je trouve que c’est assez dans l’air du temps ! Néanmoins, je crois que je n’aimerais pas me balader en ville avec. À voir à l’automne prochain !

Oui c’est assez mémérisant porté comme ça, mais je m’en fiche !

Enfin, il faut que je vous dise que le truc que j’apprécie vraiment beaucoup avec ce modèle, ce sont les poches. Non que je mette souvent les mains dans les poches, mais j’aime en avoir pour les remplir de tout ce que je transporte dans la maison pour le remettre à sa place ^^.

Est-c que je coudrai à nouveau la veste Dressed ?

Je suis maintenant hyper emballée par ce modèle, tel que je l’ai cousu, pour son utilité, sa rapidité de confection, mais aussi par sa versatilité. Vous savez que j’aime quand je peux décliner un modèle à l’envi, et celui-ci est clairement top pour cela !

veste du livre Dressed Deer and Doe

Je pense en coudre une version estivale pour les matins frisquets, voire une version légère et longue pour les sorties de piscine au camping. Et pourquoi pas un peignoir ?

N’hésitez pas à vous inspirer des cousettes des copines en vous abonnant au #dressedlaveste. (pour ma part je m’abonne aux # des modèles qui m’interpellent ou me font envie pour m’inspirer, jusqu’à ce que je les couse ou tricote !).


Et vous, elle vous inspire cette veste ? Quel style lui choisiriez-vous ? Dites-le moi en commentaire !

Si vous aimez la bouclette comme celle de ma version, voici ma sélection !


tissus.net

Il y a plein de jolis coloris disponibles, et vous trouverez également un joli lainage rose chez Buttinette dont je n’arrive pas à extraire l’image.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à épingler l’image ci-dessous sur Pinterest !

épingle Pinterest

8 réponses à « J’ai cousu la veste Dressed de Deer and Doe »

  1. Très jolie veste. J’ai craqué sur le le livre lors du dernier black friday. Je n’aime aucune des photos de presentation du livre, ce sont les modèles cousues par les blogueuses/instagrameuses qui m’ont donné envie.
    Ta version de la veste me donne bien envie de me lancer. Mais j’ai d’autres projets a coudre avant, a commencer par le pantalon du livre dressed.

    1. Merci Myriam !
      C’est vrai que les photos du livre sont très « ternes » (je ne sais pas si c’est le bon mot). Il faut arriver à se projeter dedans avec son propre style, et ce n’est pas toujours évident !
      Tu verras, le pantalon est un régal à coudre et à porter ! Bonne couture, et n’hésite pas à me montrer tes réalisations !

    1. Merci Stéphanie !
      Franchement, Dressed c’est mon meilleur achat de l’an passé ! j’ai déjà cousu tellement de modèles, et c’est tellement chouette de coudre des modèles rapidement ! (enfin moi, j’ai besoin de cousettes rapides et utilitaires alors ça me convient bien !).
      bisous copine

  2. Merci pour cet article j hésitais à me la coudre car je trouvais aussi qu elle faisait mémé mais finalement non pas si tant! Merci encore
    Plus qu a trouver un tissu qui me plaise 😉

    1. Bonsoir Sandrine,
      Je suis ravie que mon article vous ai été utile ! Oui, ce modèle a vraiment du potentiel. Une de clés est l’adaptation de la longueur de la veste à la stature.
      Bonne recherche de tissus, et n’hésitez pas à me montrer le résultat !

  3. Je viens de voir ton post sur Instagram ! Et bien merci c’est grâce à toi que je vais tenter ma première version. Tout comme toi j’ai hésité longtemps avant de me lancer à cause du choix du tissu car je n’avais pas envie d’une version très longue sur un tissu moyennement fin mais en bouclette j’adhère ! merci pour les conseils, le PDF est déjà imprimé reste à l’assembler et me trouver un tissu bien moelleux

    1. Bonjour Annemarie !
      Eh bien je suis ravie de t’avoir donné envie ! Tu me montreras ta version ?
      Je viens de rajouter des idées de tissus bouclette dans l’article, cela t’inspirera peut-être ?!
      à bientôt !

Laissez-moi un commentaire !