Tricoter le pull Caltha de Marie-Amélie Designs


Blog, Je tricote / mercredi, février 2nd, 2022

Après une année de disette concernant le tricot, j’ai eu un besoin irrépressible de mettre un nouvel ouvrage sur mes aiguilles. C’est ainsi que j’ai tricoté en janvier le pull Caltha de Marie-Amélie Designs.

détail du yoke sur l'épaule pull caltha en laine naturelle + alpaga silk

Pourquoi ce modèle?

Tout d’abord je voulais tricoter avec de la laine de mon stock. J’ai donc décidé de commencer par faire un échantillon avec mon fil (dont je parlerai un peu plus bas). Ensuite, j’ai cherché dans ma bibliothèque Ravelry un modèle qui correspondait à l’échantillon.
Dans le même temps, Marie-Amélie, alias Maremelade sur Instagram, annonçait l’arrêt de son activité de designer tricot. J’ai accueilli cette nouvelle avec beaucoup de tristesse. En effet, les modèles de Marie-Amélie me plaisaient énormément… Je n’oublierai pas que j’ai fait mes premiers tests tricot avec elle. Elle est l’une des rares que j’ai soutenues sur Patreon et je reste admirative de son talent.
Marie-Amélie a décidé de mettre tous ses modèles en accès gratuit sur Ravelry. J’ai donc élargi ma bibliothèque et découvert le pull Caltha.

pull caltha par Marie-Amélie Designs
pull Caltha

Les laines utilisées pour tricoter le pull Caltha

La plus file Atelier pure laine

Frédérique est une bergère comme on l’aime : amoureuse de ses bêtes et pleine de joie qu’elle sait transmettre autour d’elle ! Son enthousiasme est absolument réconfortant ! Elle a une boutique en ligne sur laquelle elle vend la laine de ses moutons. En plus, le prix est vraiment abordable (45 euros le cône de 500g !). C’est donc sans trop me poser de questions que je lui ai acheté il y a longtemps un cône de fil de « la plus fine ». Comme son nom l’indique, c’est la laine la plus fine qu’elle vend.

Pour un cône de 500 grammes, on compte environ 1330 mètres de fil (soit 266m pour 100g), ce qui la classe dans les laines « sport ». Le gros « plus » du cône, c’est de ne pas avoir à changer de pelote et du coup il y a moins de fils à rentrer !

J’ai tricoté avec le cône posé par terre près de moi (sur la gauche puisque je tricote à la continentale).

La laine de Frédérique est lavée en Haute Loire et filée en Creuse, et supporte le lavage en machine (programme aine 30°). Cependant, personnellement je privilégie le lavage à la main, avec de l’Eucalan.

laine La plus file disponible en cône et pelotes, Atelier Pure Laine
photo (c) Atelier Pure Laine

Le fil Brushed Alpaga Silk de Drops

Je tricote très lache. C’est pourquoi j’ai d’abord fait plusieurs échantillons avec ma laine d’Atelier Pure Laine, avec différentes tailles d’aiguilles. N’étant pas satisfaite du résultat, je me suis résolue à la doubler avec un fil Alpaga/Soie que j’avais en stock : le Brushed Alpaa Silk de Drops, en coloris Off White.

La vérité, c’est que j’avais acheté ce fil justement pour aller avec ma laine d’Atelier Pure Laine, car je voulais tricoter la robe Miromesnil de Cléonis. Il m’a donc été facile d’associer les deux !

J’ai eu de la chance : j’ai trouvé 10 pelotes de Brushed Alpaga Silk en destockage sur Ravelry. J’ai donc payé un prix modique, mon pull m’a coûté en tout moins de 60 euros !

Tricoter ces deux fils ensemble

Le fil de Drops apporte de la matière mais aussi de la douceur au fil rustique de Frédérique, tout en gardant souplesse et drapé.
Je suis très contente de cette association, même si ce n’est pas toujours facile de tricoter ce genre de fil : il m’a fallu défaire plusieurs fois des noeuds qui s’étaient formés par frottement entre les deux fils. J’ai même dû parfois couper pour continuer mon ouvrage … mais rien de dramatique ou trop décourageant !

Le pull

La construction du pull Caltha

Caltha est un pull qui se construit en rond, du haut vers le bas. On commence par les côtes du col, puis le yoke avec son point texturé. Ensuite, on met les mailles des manches de coté et on continue par le corps, et les côtes du bas du pull.

Enfin, on rattrape les mailles des manches, on relève des mailles pour le dessous des bras, et on tricote les manches en rond, avant de terminer par le point texturé.

Les manches sont droites et on obtient un effet blousant en diminuant sur un seul rang le nombre de mailles, avant de terminer par des cotes 1×1.

Les points utilisés pour le pull Caltha

Pour tricoter le pull Caltha, il faut maitriser la maille endroit, la maille envers, les augmentations, et le point de papillon qui est extrêmement facile !
Je dis ça mais sur le yoke j’ai quand même oublié de tricoter des rangs : j’étais trop pressée !

On a aussi des rangs raccourcis sur le dos pour former le haut du dos pour épouser la forme du corps.

Ce pull est idéal pour les débutants, sans grande difficulté.

Pour le rabat des mailles, j’ai utilisé une méthode nouvelle pour moi qui est devenue ma préférée tant par sa rapidité que son esthétique. Je ne sais pas quel est son nom, mais voici l’article de Xiaowei qui m’a aidée.

Un petit conseil si vous tricotez fil dans la main gauche : pour ce rabattage, il est nécessaire de mettre le fil dans la main droite !

pull calta en laine naturelle + alpaga silk, point papillon sur les manches
détail du point papillon et des cotes.

Le style du pull Caltha

Le style de Caltha m’a immédiatement séduite : facile à vivre et à porter, un peu loose, et facile à tricoter. Pas de motif compliqué, par de chichi, et même pas de diminution des manches à compter. C’est tout ce qu’il me fallait en ce mois de janvier pour retrouver le plaisir du tricot.

Je trouvais que ma laine serait mieux mise en valeur par un modèle avec un peu de texture, tout en gardant un esprit « nature ».
Le pull Caltha était donc tout désigné pour remporter la palme ! (vu mon échantillon, j’avais peu de modèles sous la main, il y a eu peu de concurrence).

Porter le pull caltha

Le seyant

Je suis très contente du résultat, d’autant qu’en général les yoles ne me vont pas super bien! Mais celui-ci tombe très bien sur moi, je pense que c’est dû aux rangs raccourcis ;-). Les encolures un peu « bateau » ne sont pas celles qui me vont le mieux.
Mais grâce à l’épaisseur du pull et à la texture du yoke, celle-ci se tient bien et n’accentue pas mes épaules tombantes.

Le corps est droit mais ma morphologie donne une forme cintrée au modèle, et féminise l’ensemble.

On peut obtenir des manches plus blousantes en diminuant encore plus la taille d’aiguilles pour les cotes.

pull caltha en laine naturelle + alpaga silk
pull caltha en laine naturelle + alpaga silk

Le confort

J’avais peur que les laines piquent un peu mais pas du tout ! Le pull Caltha est moelleux, doux, avec un beau tomber : je suis ravie !

Il est bien long comme j’aime, et très confortable à porter.

Un châle est le bienvenu autour du cou si comme moi vous êtes frileuse !

Le style du pull Caltha

Je le porte au quotidien avec un jean, pour une allure décontractée et nature.

Caltha se mariera parfaitement avec une longue jupe romantique ou bohème, avec une ceinture fine à la taille par exemple. On peut également l’imaginer plus court, par dessus une robe ou avec une jupe ou un jean taille haute.

Le côté « nature » du pull peu également être cassé par un bas en simili cuir, pour un effet romantique chic.

Pourquoi également ne pas le tricoter dans un fil d’été avec des manches courtes ?

Je suis désolée pour le manque d’inclusivité dans les photos, mais c’est long et fastidieux de trouver exactement ce que je cherche comme tenue sur des corps différents des mannequins !


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter (ça fait super plaisir) et à le partager en épinglant l’image ci-dessous sur Pinterest ! Merci !

épingle Pinterest Pull Caltha
épingle Pinterest Pull Caltha

Laissez-moi un commentaire !