Le pull Ninok


actu, Blog / lundi, novembre 11th, 2019

Mon premier pull en Jacquard, enfin terminé !

(non maquillée, et fatiguée, avec un soupçon d’yeux qui louchent…photo sans filtre !)

L’histoire d’un coup de coeur…

2019 était pour moi l’année du jacquard : j’ai lancé le Knit-along spécial Jacquard sur Ravelry pour toute cette année avec un objectif : tricoter enfin du jacquard !
Quand Orlane (Tête-bêche designs) a sorti ce modèle, j’en suis tombée amoureuse ! Mon amoureux a consenti à m’offrir le kit du pull chez Bouclelaine pour la Saint Valentin de cette année :-). Mes enfants et lui ont choisi la couleur principale du pull, et partant de là Clotilde de Bouclelaine et Orlane m’ont aidée à choisir les couleurs contrastantes.

Le modèle d’Orlane

qui m’a sortie de ma zone de confort !

Ninok m’a clairement sortie de mes habitudes, et ce, à plusieurs niveaux !

Du jacquard.. le premier pour moi.

J’ai dû tricoter 3 ou 4 échantillons sans succès … alors je me suis lancée avec la taille d’aiguilles préconisées dans le patron. Mon premier essai a été complètement nul : mon jacquard était bien trop serré ! J’ai détricoté tout mon ouvrage alors que le jacquard était terminé.

ça gondole = c’est trop serré !

Je me suis relancée sans attendre, sinon j’avais bien peur que ce pull ne termine sa vie en pelotes pour toujours. J’ai gardé les mêmes tailles d’aiguilles en m’appliquant pour la tension.

Techniquement, j’ai tricoté le jacquard avec une taille d’aiguilles de plus que le corps (jacquard en 4 et corps en 3,5 mm).Cela m’a bien aidée à avoir une meilleure tension. je me suis beaucoup appuyée sur l’ouvrage dont je vous ai déjà parlé : le livre d’Anna Dervout Tricoter le jacquard en rond, aux éditions Eyrolles. J’ai aussi jeté un oeil à celui de Lise Tailor Je deviens expert tricot, disponible chez le même éditeur. L’un dans l’autre, j’ai trouvé les techniques qui m’ont réellement aidée, en plus des conseils prodigués par Solène Le Roux dans son cours Artesane et sa vidéo pour le Kal Jacquard.

voilà qui est mieux !

Du orange ?!

J’aime beaucoup mon combo de couleurs :
– renard effarouché en couleur principale
– bruyère, du pollen en pelotes, et seigle pour les couleurs contrastantes.
En fait c’est quasiment le même que celui d’Orlane pour le modèle de présentation, mais avec le violine et le orange inversés. D’autre part, Orlane a tricoté la qualité Roussin-Alpaga et non la Merinos-Angora.

Je ne porte jamais de orange. Quand je dis jamais, c’est vraiment jamais ! Je n’en achète pas, je n’en tricote pas, je n’en couds pas. Ce n’est vraiment pas une couleur qui m’attire ! Pourtant ce orange-là me plaît parce qu’il tire vers le rouille, et n’est pas brillant, flamboyant. C’est vraiment un orange naturel, un peu terne, qui du coup va bien mieux à mon teint qu’un orange soyeux.
Je trouve ce pull très automnal du coup et cela me va bien pour cette saison ! Je ne pense pas que je le porterai au printemps par contre.

Une construction en yoke

C’est la première fois que je tricote et porte un pull avec une telle construction : on tricote du haut vers le bas, en faisant des augmentations au fur et à mesure du motif et les manches sont dans cette continuité.

A tricoter c’est facile, aucun souci !
A porter, c’est une question d’habitude : j’ai toujours l’impression que le pull tombe de mes épaules alors que ce n’est pas du tout le cas ! J’apprécie que les emmanchures ne soient pas trop basses : aucun souci pour mettre un manteau par-dessus.

Par contre je me demande pourquoi le nombre de mailles d’encolure diffère selon la taille tricotée : n’avons-nous pas tous à peu près la même taille de cou ?
Il faut que j’apprenne à modifier un patron de tricot car mes épaules ne sont pas larges. Il me faudrait un M aux épaules, un L à la poitrine et parfois même un XL aux manches. C’est un peu pénible ^^.

Des modifications?

Comme j’ai une stature plutôt petite (je mesure 1,55m), j’ai dû faire beaucoup moins de répétitions de diminutions aux manches. Du coup pour éviter de me retrouver avec un poignet immense, j’ai fait 7 diminutions normales puis deux diminutions par rang pendant 3-4 rangs jusqu’à arriver au nombre de mailles préconisé pour ma taille.
J’aurais dû diminuer plus souvent pour avoir un poignet moins large encore, mais cela ne m’embête pas non plus énormément.

Les yeux dans le vague de Miss Camargue, qui a perdu ses mains.
On n’est pas des mannequins ! ^^

Et la laine ?

J’ai choisi le mélange Merino-angora chez Bouclelaine. C’est un fil très beau, rustique, sec, hyper agréable à tricoter et à porter ! Je ne dirais pas que cela ne picote pas du tout mais c’est tout à fait supportable.
Quant aux couleurs, elles sont très jolies, mates, ce qui change des fils moins rustiques et me convient tout à fait.
Je porte des manches longues sous mon Ninok, et j’ai bien chaud tout en appréciant une vraie légèreté du fil. J’ai l’impression de ne pas porter de pull ! C’est très chouette comme sensation ;-).

Les coloris Merinos-Angora de Bouclelaine

A refaire ?

Oui, j’aimerais beaucoup refaire un Ninok dans des couleurs qui me ressemblent plus. Du vert, du rose, du blanc ^^. J’aimerais cette fois le tricoter avec la bonne taille d’aiguilles pour avoir le bon échantillon, et tester les modifications qui me semblent nécessaires pour ma morphologie. Une idée cadeau pour la Saint Valentin 2020 ?!

Mon Ninok 2020?

En conclusion

Ce pull est un demi-fail et une demi-réussite.
Réussite, car j’ai tricoté mon premier pull en jacquard, et ce n’est pas rien ! Je suis fière d’avoir un motif avec la bonne tension, et d’avoir appris plein de choses : la dominance des couleurs, croiser les fils, etc. Et en plus j’y ai pris beaucoup de plaisir !
Fail, car l’échantillon demandé était de 23 mailles pour 10 cm et que mon échantillon est de 19,5 mailles pour 10 cm. Du coup, j’ai un pull bien trop grand pour moi, même s’il reste tout à fait portable.
Depuis qu’il est fini, je ne le quitte pas. reste à savoir si ces couleurs me plairont à long terme. Rendez-vous dans quelques mois pour le verdict !

Que pensez-vous de ce modèle ? en quelles couleurs l’imagineriez-vous?

A bientôt !

Laure

Cet article n’est pas sponsorisé, les sites, auteurs, livres, éditeurs et acteurs du monde tricot que je cite sont des entrepreneurs que j’apprécie et je donne librement mon avis. Les liens sur lesquels vous cliquez ne sont pas affiliés. Si vous souhaitez soutenir ce blog, vous pouvez le faire par Ko-fi (lien ci-contre). Merci !

Un petit mot ?