Interview – Tisserin Coquet


actu, Blog, Non classé / vendredi, octobre 4th, 2019

Dans le cadre du KAL Jacquard, je vous propose tout cet automne des interviews de nos généreux sponsors ! Abonnez-vous à la newsletter pour être tenu(e) au courant des derniers articles !

Bonjour ! Qui es-tu ?

Bonjour ! Je m’appelle Chloé, créatrice de Tisserin Coquet. Pour résumer en une phrase, j’aime jouer avec les couleurs, les textures et les formes.

Le tricot et toi, comment ça a commencé ?

Hanging Gardens

J’ai grandi entourée de fils et de tissus et j’ai appris à broder à l’âge de 3 ans. Depuis je n’ai jamais pu rester les mains immobiles !

J’ai appris à tricoter très jeune et j’ai depuis développé un amour de la laine et les fibres qui ne se dément pas. En 2008, après avoir passé une journée entière à essayer (et finalement réussir !) de tricoter sans lâcher ni ma laine ni mes aiguilles, j’ai commencé à passer de plus en plus d’heures à tricoter jusqu’à ne plus pouvoir m’en passer !

Le jacquard et toi, c’est plutôt 

… le grand amour ? je t’aime moi non plus ? le film les visiteurs ^^?

Le grand amour… de temps en temps ! Comme avec un peu toutes les techniques, je fonctionne beaucoup par périodes. Je passe par des périodes où je n’ai envie de tricoter que des projets en jacquard… et des périodes où je préfère le regarder de loin.

Le jacquard peut être utilisé dans toute sorte de projets, c’est ce qui est vraiment sympa avec cette technique. Je ne sais pas pour toi, mais je trouve que les projets en jacquard montent bien souvent plus vite que les projets en jersey uni. Peut-être que de voir le motif apparaître et se découvrir au fil des rangs motive à aller encore plus vite 😉.

Les chaussettes Jardin à la française, créées par Chloé

Que ce soit sur des vêtements, des accessoires, ou même des objets pour la maison, il peut se glisser dans n’importe quel patron et il ajoutera toujours une petite touche en plus ! 

Quel est ton fil préféré pour le jacquard ? 

La laine islandaise, de loin ! On peut la retrouver chez TrIScote ou Lanae Tricot. Niveau grosseur, je me limite en général à du 4 mm voire du 4.5 mm pour les pulls/gilets car je n’apprécie pas de tricoter avec des aiguilles plus grosses. En dehors de celle-là, j’ai tendance à aimer les laines « sèches » et non-superwash de manière générale et il se trouve qu’elles sont particulièrement bien adaptées au jacquard.

Levitation lesson

De quel projet en jacquard es-tu la plus fière et pourquoi ? 

Je crois que le projet dont je suis le plus fière est mon tout premier pull en jacquard. Ce n’était que mon deuxième pull (et mon deuxième tricot en anglais) et je savais exactement ce que je souhaitais. Grâce à la patience angélique d’Anne de chez Lil Weasel, j’ai réussi à trouver la teinte de jaune parfaite pour réaliser le pull de mes rêves, en alpaga

Long Faroese Sweater by Hanne Magnussen

Dernièrement, le projet dont je suis la plus fière est encore un secret (mal gardé) : la paire en jacquard qui sera incluse dans le livre consacré au tricot de chaussettes que je suis en train d’écrire. Tricotée intégralement en jacquard, j’ai adapté le motif pour qu’il soit presque identique dans les trois tailles et le rendu une fois tricoté est encore plus joli que ce que j’avais imaginé.

Quel projet jacquard te fait rêver ?

Hmm, question difficile car je suis plus dans une phase couleurs unies et neutres que jacquard en ce moment. Un pull avec un contraste entre le corps uni et les manches en jacquard (un peu sur le principe du Cardigan Dagi) ou inversement pourrait me tenter. Mon gros coup de cœur mais que je ne me vois pas tricoter est la couverture Persian Dreams. J’ai le patron mais pas le courage de me lancer !

Persian dreams de Jenise Hope Knits

Y’a t’il une actualité que tu veux nous partager au sujet de ta marque/boutique ?

Marked trail

J’en parlais plus haut, le projet qui m’occupe tout entière actuellement est l’écriture d’un livre de tricot consacré aux chaussettes. En plus de contenir toutes les explications pour tricoter une chaussette en jersey dans plusieurs tailles avec différents talons et orteils, j’ai choisi d’inclure six patrons basés sur des techniques différentes : simple texture, dentelle, torsades, mosaïque, et évidemment le jacquard !

Je détaille mon avancée et les coulisses de l’écriture de ce livre régulièrement sur la page Patreon que j’ai mis en place au début de cette année.

Et enfin, y’a t’il une astuce / ressource / livre que tu veux nous partager, pour tricoter le jacquard ?

Un des livres que j’aime beaucoup (et qui a été le sujet d’un des derniers Crash-Test publiés sur Patreon) est le Alice Starmore’s Book of Fair Isle Knitting. Il est dédié à la technique elle-même et à l’historique du jacquard et ne propose que des modèles très datés en fin d’ouvrage. Il permet par contre de comprendre comment construire et associer des motifs entre eux et a une jolie bibliothèque de motifs de différentes tailles.

Mille mercis d’avoir pris le temps de répondre, et également d’avoir sponsorisé le KAL Jacquard !

Mille mercis à toi pour avoir organisé ce KAL ! 😉

Site web & boutique (patrons et mercerie) : www.tisserincoquet.fr
Instagram : @tisserin_coquet
Ravelry : Tisserin Coquet
Patreon : Tisserin Coquet

Une réponse à « Interview – Tisserin Coquet »

Un petit mot ?