Booste ta créativité !

Boost n°1 - Puiser dans l'existant

Inutile de chercher à acquérir pour se nourrir : l’essentiel est déjà chez toi !

Ouvre tes placards et  regarde ce qui est sur tes étagères. Ces tissus que tu as achetés, ou qu’on t’a donnés, peut-être même il y a longtemps. Ces écheveaux ou pelotes de laine que tu as choisis pour un projet particulier. Ces patrons qui s’accumulent dans ton ordi ou ta bibliothèque Ravelry.

Touche, regarde, et réfléchis. Qu’est-ce que tu aimes quand tu contemples ce qui est déjà à toi? Avais-tu imaginé des associations tissu/patron ou laine/modèle ? Tu peux déjà te nourrir de ce que tu avais rêvé, et te conforter dans tes choix. Tu peux aussi tester de nouvelles associations. Est-ce que telle couleur n’irait pas bien avec  telle autre ? Est-ce que ce modèle ne mettrait pas en valeur ce tissu auquel tu n’avais pas attribué de projet?

Coupe des échantillons, regarde-les à la lumière du jour. Colle-les sur une feuille que tu affiches dans ton coin créatif pour les laisser t’inspirer dans ton quotidien. 

Comme un plongeur qui fouille une épave, laisse-toi émerveiller par ce que tu possèdes et essaie de le regarder avec un nouveau filtre. Cherche de nouveaux combos. Laisse-toi guider par ton instinct, et pourquoi pas démarre un nouveau projet complètement inattendu !

Tu peux le faire une fois pour toutes. 5mn par jour. Quand tu veux en fait. Pas d’obligation. Va à TON rythme selon TES besoins.

Tu as fait l’expérience ? Raconte-moi comment ça s’est passé !

Boost n°2 - Commencer une collection

Les collections, quelles qu’elles soient, permettent de se nourrir selon un thème choisi. Elles n’ont pas besoin d’être « payantes » pour être efficaces : nul besoin de se lancer dans la recherche de monnaies rares ou d’oeuvres d’art !

Quelques idées de collections :

–  les jolis mots (oh la bonne excuse pour acheter un carnet !)
– les feuilles d’arbre, les fleurs (herbier)
– les expressions rigolotes
– les bouts de laine
– des échantillons de tissus
– des photos sur un thème (une couleur, une ville, un imaginaire)
– les plumes
– les cailloux
– les photos de … portes, salons de coiffure, immeubles, boutons de tiroirs, sourires…

Une fois le thème choisi, on peut décider de faire une collection physique ou virtuelle. L’avantage du virtuel, c’est l’infinité des possibilités ! Pourquoi ne pas utiliser Pinterest pour cela ? Par exemple, j’y ai créé ma collection de feuilles, réelles ou imaginaires, sous forme d’objet ou dessinées.

Tu peux avoir une collection seule ou la faire avec quelqu’un ; te donner un objectif de nombre (ex : 100 plumes d’oiseau), ou de temps (ex : cet été, je ramasse des coquillages).

Ensuite, tu pourras mettre en scène ta collection, en faire un objet de déco, ou une pauvre d’art temporaire, comme un land art. Pas d’obligation, ça doit rester un plaisir ! (parfois le plaisir est dans le challenge, parfois pas !).

 

Booster n°3 : va voir ailleurs !

Quand j’ai un coup de mou créatif, que je n’ai pas envie de coudre, tricoter ou broder, j’essaie de me challenger sur autre chose. C’est comme ça que j’ai découvert le doodling, l’aquarelle, le crochet, le tissage… 

Il y a quelques semaines, après un trop-plein de tricot et couture, je n’avais plus envie de rien créer. Mais j’ai décidé de me challenger et je me suis lancée dans le crochet tunisien. Connais-tu le crochet tunisien ? Pour ma part, c’est devenu une addiction grâce au CAL organisé cet été par La fée ballot , teinturière et crocheteuse. Je suis en train de crocheter un châle avec cette technique facile, au rendu fantastique !

Petit à petit, l’envie de coudre et tricoter revient. Parfois, il suffit de prendre du temps pour autre chose. Poterie, montage de vidéos, lecture, écriture, macramé… Trouve une discipline que tu as envie d’apprendre ou approfondir. Pourquoi ne pas t’offrir un cours auprès d’un artisan local ou chez Artesane ? 

Je t’offre un aperçu de mon châle Adeline crocheté avec les très belles laines de La Pelote Vagabonde ! J’aime tellement cette technique que je pense l’ajouter à mon catalogue d’ateliers !

Booster n°4 : fais pétiller tes papilles !

Mon gâteau préféré, c’est le carrot cake ! Avec le glaçage au cream cheese ;-). J’adore le côté épicé-sucré-mais-pas-trop du gâteau mélangé au glaçage sucré-acidulé. Un régal !

Je t’offre ma recette et je te souhaite bon appétit ! 

Pour télécharger les images, fais un clic droit et sélectionne « enregistrer l’image ».

Booster n°5 : ennuie-toi !

Euh, Laure, t’as craqué ou quoi ? Comment veux-tu que je booste ma créativité si je m’ennuie ?

Eh bien justement, l’ennui, c’est un peu la clé de la porte qui mène à la créativité. Sans ennui, pas de rêve. Sans ennui, pas d’envie.

Quand je m’ennuie, cela me pousse à réfléchir à mes envies, mes besoins profonds. Cela suppose que je change ma manière de voir l’ennui. En effet, depuis notre plus jeune âge, l’ennui est synonyme de râlerie : « qu’est-ce que j’peux faire ? j’sais pas quoi faire ! ». Et pourtant, l’ennui nous permet d’accueillir l’envie. Dans une société où l’on est souvent multitâche, sollicité sans arrêt par des notifications, des messages, des appels… l’ennui permet une belle parenthèse pour soi, pour faire revenir l’envie, le rêve, et donc la créativité !

L’ennui, c’est un peu le vide qui crée le manque. Et c’est ce vide que tu vas chercher à remplir. Qu’as-tu envie de faire ? Tu as le droit de répondre « rien » ! 

Laissons-nous de l’air. Faisons rentrer le vide, le rien, l’ennui dans notre quotidien ! Même quelques minutes, ça fait du bien, promis !

Quelques ressources :
– Livres : 

– Podcast : Dimanche rime-t-il forcément avec ennui ? France Inter, Grand bien vous fasse