Retour sur le Me Made May 2020


Je couds, Je tricote / dimanche, juin 7th, 2020

En mai, si vous me suivez sur Instagram, j’ai suivi le challenge du Me Made May. Chaque jour, ou presque, j’ai posté ma tenue du jour et détaillé mes vêtements homemade. Vous pouvez découvrir mon flux Insta en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le Me Made May, c'est quoi?

Le Me Made May est un challenge du fait-main

Le Me Made May est un challenge lancé en 2010 par Zoé du blog So Zo what do you know. Le principe est simple : porter chaque jour au moins un élément fait main (cousu/tricoté de A à Z, ou bien un vêtement customisé). Dans sa FAQ Zoé insiste sur le fait que ce challenge n’est pas obligatoirement visuel (c’est à dire qu’il n’y a aucune obligation de poster chaque jour sur les réseaux sa tenue). 

Le but du Me Made May

Le but est d’abord de mieux connaître ses habitudes de vêtements, son corps, sa créativité…

Pour ma part j’avais aussi envie de redécouvrir ma garde-robe ! Même si je porte déjà du fait-main tous les jours sans exception, je trouvais chouette de partager mes associations avec mes abonnés.

Typiquement, ce pantalon bleu a été cousu il y a bien 3 ans et a été très peu porté. J’ai apprécié le porter avec mes dernières cousettes, le t-shirt Dressed et la veste Pekka !

Pourquoi j'ai fait le Me Made May?

Quand je me suis lancée dans le Me Made May, sur Instagram, c’était avec deux objectifs.

Objectif n°1 : mettre en avant les créatrices

En tant que couturière et tricoteuse, je suis super sensible aux matières, aux coupes, aux couleurs de mes vêtements.

Je prends le temps de choisir les patrons de couture ou de tricot que je veux réaliser. Je choisis également avec soin les fils et tissus que je souhaite porter.

Le Me Made May est une superbe vitrine pour partager ces choix ! Grâce au partage de comptes facilité et aux hashtags, il est aisé de faire connaître mes marques chouchoutes !

Objectif n°2 : parler des modèles plus-size

Si, en tricot, les modèles vont facilement dans les grandes tailles, en couture il est souvent compliqué de trouver des patrons grande taille (j’entends par là au-delà du 46). Le Me Made May me permet de parler des patrons que j’ai cousus, et aussi de les montrer portés. Sans vouloir me faire  la porte-parole des « plus-size sewers », je sais l’importance de « modèles », en tout cas de personnes qui se lancent dans des réalisations grandes tailles et les montrent portées.

 Moi-même, quand j’ai commencé la couture il y a 6 ans, je faisais un 46 et j’avais un mal fou à me projeter dans les vêtements présentés par les marques. à l’époque, j’ai commencé à suivre Clotilde et Pimsy, puis, peu après, Elodie Blueberry, pour me faire une idée de ce que je pouvais porter avec ma morphologie.

C’est comme ça que j’ai cousu mon 1er ensemble : le t-shirt Plantain et le short Châtaigne, de Deer & Doe. Qu’est-ce que j’étais fière ! 

Après quelques années d’expérience de couture et tricot, pendant lesquelles j’ai limité mes achats fringues au strict minimum (« si je peux le faire moi-même, je ne l’achète pas »), je me suis dit qu’à mon tour je pouvais montrer ce que tel ou tel modèle donne sur une taille 50.

 

À quoi a ressemblé mon Me Made May 2020?

Voilà 20 tenues portées pendant ce mois de mai. Je n’ai pas exploité tous les assortiments haut/bas que j’aurais pu, mais vous retrouvez ici ma garde-robe presqu’en entier !

Quels enseignements tirer de ce Me Made May 2020?

J’avais deux objectifs, voyons s’ils sont remplis !

Les créatrices mises en avant

Les créatrices tricot

Les créatrices couture

  • la salopette et la veste bleue sont des modèles de Ready To Sew (Patsy et Pekka)
  • les t-shirts gris et blanc, le pantalon noir, la blouse bordeaux, le chemisier noir sont issus du livre Dressed de Deer & Doe
  •  le pantalon bleu est un modèle taillant très grand de Papercut Patterns, le Guise.
  • les combinaisons (short et pantalon) sont le modèle Sirocco de Deer & Doe, et le t-shirt rayé le modèle Plantain de la même marque.
  • le pantalon gris est le Botanic de Pauline Alice
  • la jupe fleurie est cousue sans patron
  • le jean noir et le blouson en jean clair sont issus du commerce

Parler des patrons plus-size

Ce challenge a été un lieu d’échanges riches avec mes abonnées Instagram. J’ai été heureuse de lire que j’en inspirais certaines pour leurs tenues ! 

La conversation la plus importante que nous avons eue a été sur ce post. Si vous lisez les commentaires (et je vous encourage à le faire !) vous découvrirez le regard que les femmes portent sur elles-mêmes, au-delà des apparences que les réseaux sociaux veulent bien nous montrer.

J’ai été profondément peinée de lire combien nous sommes nombreuses à souffrir de notre propre regard sur nous-mêmes, de celui des autres aussi. Alors que nous nous trouvons belles les unes dans le regard des autres !

Mais revenons à nos patrons.

Plusieurs des modèles cousus et portés lors du Me Made May sont des modèles qui ne vont pas au-delà du 46 ou 48, comme le Botanic par exemple. Je l’ai cousu quand j’avais un peu moins de ventre ^^, mais avec sa taille élastique, il va très bien quand même sur moi.

Le Guise Pants est un modèle qui taille très grand. Pour preuve, j’avais cousu le L (je crois) et il m’était trop grand. Maintenant que je fais un 50, il me va très bien !

Ce Me Made May m’a permis aussi de découvrir sous d’autres angles de nouveaux patrons. Ainsi, j’ai envie de coudre une (ou plusieurs) combishort Jazz de Ready To Sew que Clo porte si bien. 

Je pense également coudre en plusieurs exemplaires des Caracos comme le Calcium d’Ivanne Soufflet. 

 

Mes conclusions après ce Me Made May

Plusieurs choses me viennent à l’esprit en conclusion de ce challenge.

Les points positifs

  • je suis très contente de pouvoir associer mes hauts tricotés avec mes bas cousus !
  • mes choix de couleurs sont cohérents les uns avec les autres. Je n’ai aucun vêtement non porté pour cause d’incompatibilité-couleur.
  • j’ai porté presque tous les vêtements de ma garde-robe. Mon Botanic Bleu est resté dans l’armoire juste parce que j’ai eu la flemme de le repasser, mais à part ça rien à signaler !
  • je me suis sentie bien dans toutes mes tenues, ou presque (voir points faibles)
  • le partage de mes tenues a encouragé plusieurs d’entre vous et ça me fait chaud au coeur ! être devant l’objectif n’est pas une démarche facile pour moi, et si cela peut vous inspirer, je suis ravie !
  • j’ai encore plus envie de partager mon amour du fait-main ! de nouveaux projets naissent dans ma tête… ! RDV à la rentrée !
  • j’ai porté avec plaisir ma jupe longue cousue en un rien de temps et qui s’assortit à plein de mes hauts !

Les points à améliorer

  • mes combinaisons Sirocco sont trop décolletées pour que je sois à l’aise en toutes circonstances. Je dois absolument les reprendre pour les mettre plus souvent en étant bien !
  • j’ai besoin de renouveler ma garde-robe. J’ai besoin de shorts, de tops cousus, de robes simples (ça tombe bien, c’est au programme !).
  • il me manque un gilet cousu ; une lectrice m’a suggéré le cardigan Monceau, je trouve que c’est une bonne option. (je le veux noir, et je ne veux pas tricoter un gilet en noir !).

Est-ce que je referai le Me Made May?

Il est un peu tôt pour  me prononcer, mais je pense que je le referais. Pour voir l’évolution de mon style, de ma morphologie, des patrons que je couds et porte.  Et aussi pour continuer à vous encourager à vous lancer dans le 100% fait-main : c’est tellement gratifiant et réconciliant avec soi !

Et vous, le feriez-vous ? pourquoi? pourquoi pas? dites moi tout en commentaire ! 

Vous voudriez apprendre mais ne savez pas par où commencer ? N’hésitez pas à réserver votre session de coaching pour en discuter ensemble ! (c’est toujours plus sympa que d’écumer le net pendant des heures pour trouver les infos, non ?)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à épingler cette image sur Pinterest ! 

Newsletter

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez tous les 15 jours ma lettre créative, un accès exclusif à ma boite à bons plans, et des infos exclusives !

4 réponses à « Retour sur le Me Made May 2020 »

Laissez-moi un commentaire !